welink-logo
Quel est le chauffage le plus économique

Quel est le chauffage le plus économique

Le chauffage représente le principal poste de dépenses des ménages. La hausse du coût des combustibles et l’allongement des saisons en sont les principales causes. 

 

L’adoption de quelques gestes au quotidien peut vous permettre de réduire vos dépenses. Cependant, l’utilisation du système de chauffage le plus économique reste la meilleure solution pour alléger votre consommation et réaliser des économies. 

 

Sachez qu’il ne suffit pas de choisir le chauffage le moins cher. Vous devrez aussi tenir compte de la performance de l’appareil, des fluctuations des coûts du combustible et du confort de votre maison.

 

Les différents types de chauffages économiques

 

Les fluctuations du coût des combustibles poussent les ménages à chercher comment réduire leur consommation énergétique. Le chauffage représentant près de 60 % de ces dépenses par année, il constitue le premier poste sur lequel le foyer doit agir.

 

Divers systèmes de chauffage économique sont accessibles sur le marché dont voici les plus courants.

 

Le poêle à bois

 

Cet appareil utilisé pour chauffer des pièces affichant une surface moyenne, allant jusqu’à 100 m2, équipe aujourd’hui près de 6 millions de ménages. Le bois est actuellement le combustible le plus abordable en termes de coût. Un sac de bois est proposé entre 6,59 cts/kWh et 6,05 cts/kWh en vrac. 

 

Il affiche un prix 30 % moins cher par rapport au fioul. Vous pouvez donc déjà espérer économiser sur le budget alloué au combustible.

 

Prenez aussi en compte le fait qu’il soit une énergie renouvelable. En France, celui qui coupe un arbre est tenu par la loi d’en replanter un nouveau.

 

Ce système est considéré comme le meilleur mode de chauffage d’appoint économique sur le marché, et ce, malgré le fait que son acquisition constitue un investissement pour le foyer.

 

La chaudière à bois

 

La chaudière à bois représente une bonne option pour les ménages occupant une maison de volume élevé située en zone rurale. Elle permet en effet de chauffer toutes les pièces, et même de produire de l’eau chaude si vous choisissez le modèle à granulés.

 

Ce modèle est plus cher à l’acquisition et à l’installation, mais son coût sera rapidement amorti. Sa rentabilité sur la durée est flagrante, notamment pour les modèles à condensation.

 

La chaudière à condensation

 

Le modèle fonctionnant au gaz produit de la chaleur en brûlant ledit combustible. Consommant en moyenne de 5 à 20 % de moins que les autres chauffages, il permet de réaliser de belles économies.

 

L’augmentation continue du prix du gaz ces dernières années n’affecte pas la rentabilité de ce type de chauffage. Le calcul est effectué en considérant l’investissement de départ, ainsi que le coût d’utilisation et d’entretien généré. 

 

Sa performance et le confort de chauffe qui en découle pèsent lourd dans la balance et en font l’un des systèmes de chauffage les plus économiques actuellement.

 

Il en va de même pour le modèle fonctionnant aux granulés. La chaudière à condensation aux granulés affiche jusqu’à 105 % de performance de rendement. Les calories dans la vapeur des fumées sont récupérées.

 

La pompe à chaleur air eau

 

Se chauffer à la pompe à chaleur air eau permet de réduire au tiers votre consommation d’énergie. Contrairement aux autres systèmes de chauffage utilisant des combustibles à capacité polluante élevée comme le fioul, il fonctionne à l’électricité.

 

La pompe à chaleur réchauffe l’air à l’intérieur d’une habitation grâce aux calories qu’elle puise dans l’air extérieur. Elle affiche un coefficient de performance élevé en restituant environ 3 kWh d’énergie pour seulement 1 kWh dépensé. 

 

Il s’agit du meilleur système de chauffage en remplacement d’une chaudière, que ce soit lors de la construction ou lors de la rénovation d’une maison. 

 

Lors des périodes estivales, la PAC peut même être utilisée pour rafraîchir votre intérieur si vous optez pour le modèle réversible.

 

Quel système de chauffage est le plus performant selon le type d’habitat ?

 

Réduire sa consommation énergétique permet également d’alléger son empreinte écologique. Le confort de l’habitation ne doit cependant pas être négligé. Ainsi, il est de mise d’opter pour un  chauffage principal le plus économique. Pour répondre à la question « quel chauffage choisir ? », il est indispensable de dresser un comparatif des systèmes de chauffage existant aujourd’hui sur le marché.

 

Il ne suffit pas de dénicher le chauffage le moins cher, il faut aussi voir s’il est adapté à votre habitation en considérant plusieurs critères, autres que le coût.

 

L’isolation de l’habitat

 

Une mauvaise isolation entraîne d’importantes déperditions de chaleur. Qu’importe la performance du système de chauffage équipant le logement, vous allez vous retrouver avec un intérieur froid.

 

Il est indispensable de procéder à un diagnostic énergétique pour savoir s’il vous faut réaliser des travaux d’isolation pour profiter d’une température ambiante dans votre intérieur. Cela permet de diminuer de manière considérable votre consommation énergétique. Des travaux d’isolation thermique peuvent même vous donner accès à un crédit d’impôt.

 

La surface de votre maison à chauffer

 

Certains modèles de chauffage comme les radiateurs, le poêle à bois… ne sont pas assez puissants pour chauffer une grande superficie. Pour une surface dépassant les 100 m², un chauffage d’appoint économique fonctionnant au gaz ou à l’électricité est à privilégier.

 

La localisation de votre logement

 

La zone géographique dans laquelle votre maison est implantée est aussi à prendre en compte pour choisir le système de chauffage idéal. Si vous habitez dans une région aux conditions hivernales très dures, la pompe à chaleur est à bannir. Ce modèle, malgré sa performance élevée, ne pourra pas réchauffer votre intérieur, car l’air extérieur est trop froid.

 

La puissance requise pour le système de chauffage

 

La puissance de chauffage requise varie d’une habitation à une autre. La formule P = G x V x (TI – (TE)) vous permet de la calculer avec :

-          V : le volume des pièces à chauffer ;

-          TI : la température de confort ambiante ;

-          TE : la température de référence extérieure de la zone dans laquelle est située la maison ;

-          Le coefficient G : la performance technique des pièces à chauffer. Elle est égale au niveau d’isolation affichée à :

o 0,50 pour une maison aux normes RT2012 ou BBC

o 0,80 pour une maison aux normes RT2005

o 0,95 pour une maison construite entre 2000 et 2005

o 1,05 pour une maison construite entre 1990 et 2000

o 1,15 pour une maison construite entre 1983 et 1990

o 1,30 pour une maison construite entre 1974 et 1982

o 1,50 pour une maison construite avant 1975

 

La pompe à chaleur air eau et la chaudière à condensation à gaz sont conseillées pour les nouvelles habitations. Elles réchauffent l’intérieur tout en présentant une consommation énergétique faible. Le poêle à bois est aussi une bonne alternative pour les maisons avec une superficie inférieure à 100 m2.

 

Pour les logements anciens mal isolés, il est recommandé de réaliser d’abord les travaux d’isolation requis. S’il est urgent d’installer un chauffage avant la réalisation de ces travaux, optez pour une chaudière à condensation à gaz. 

 

Dans le cas où votre commune n’est pas encore desservie par le réseau de gaz, le recours à une pompe à chaleur peut aussi être envisagé.

 

Tableau du coût énergétique des différents systèmes de chauffage

 

Pour choisir le meilleur chauffage, il est indispensable d’étudier la rentabilité à court et à long terme de chaque système existant.

 

Il faut considérer avant tout le prix des combustibles les plus utilisés (tarifs relevés en mars 2020) :

-          Granulés bois : 6,41 cts/kWh

-          Gaz naturel 6,75 cts/kWh

-          Fioul : 8,07 cts/kWh

-          Électricité : 17,58 cts/kWh

-          Gaz propane : 14,73 cts/kWh

 

Cependant, raisonner sur le coût du combustible ne suffit pas. Il faut aussi considérer le prix d’acquisition de l’équipement, de son installation et de son entretien

 

Voici un tableau comparatif du coût énergétique des chauffages les plus courants pour un logement affichant une superficie totale de 120 m2 :

Tableau du coût énergétique des chauffages les plus courants

Type de chauffage

Coût installation

Coût annuel

Convecteurs électriques

1 000 à 2 000 €

2 400 €

Plancher chauffant électrique

4 000 à 5 000 €

1 650 €

Radiateurs inertie accumulation

2 500 à 4 500 €

2 000 €

Chaudière fioul (Tarif hors pose des émetteurs)

5 000 à 8 000 €

1 850 €

Pompe à chaleur air air (nécessité d’un chauffage d’appoint pour les régions à température assez basse)

5 000 à 8 000 €

1 200 €

Radiateurs électriques à mini-chaudière

2 500 à 4 500 €

1 200 €

Chaudière bois bûche

3 500 à 9 700 €

720 €

Pompe à chaleur géothermique

26 000 à 50 000 €

600 €

Pompe à chaleur eau (intéressante que pour les maisons à isolation efficace)

9 000 à 14 000 €

900 €

Chaudière condensation gaz

2 300 à 4 500 €

1 000 €

Poêle à granulés de bois

1 350 à 6 700 €

500 €

Chaudière à granulés de bois (Tarif hors production d’eau chaude sanitaire)

4 180 à 9 500 €

600 €

Chaudière hybride solaire

12 000 à 15 000 €

500 €

 

Le chauffage au bois, le système le plus économique et le plus vert

 

Le chauffage au bois représente le système le plus économique et responsable. Ses avantages sont multiples :

-          le bois est plus abordable que l’électricité, le gaz ou le fioul ;

-         le bois est plus facile à stocker sur l’année ;

-          l’entretien est plus facile et moins coûteux ;

-         Avec l’évolution progressive et continue de ce système, la consommation de combustibles est constamment revue à la baisse avec le temps. La fréquence de réapprovisionnement en bois et le taux d’émission de pollution sont alors réduits.

 

Chaque habitation est toutefois différente. Une étude cas par cas est indispensable. C’est pourquoi il est obligatoire de faire appel à un professionnel spécialisé dans ce domaine pour bénéficier de conseils avisés.

Rechercher un artisan qualifié

Vous êtes Artisan ?

Référencez votre entreprise sur le premier guide des artisans de France